Flash Infos
  • Accident de la circulation à Bingerville: La Ministre Belmonde Dogo a exprimé ce 25 janvier, la compassion et apporté le soutien du Gouvernement à la famille des enfants décédés
  • Accident de la circulation à Bingerville: Deux enfants âgés de 4 et 6 ans de la famille Yapi perdent la vie pendant qu’ils se rendaient à l’école
  • Action Humanitaire dans le Bounkani: Le Premier Ministre Patrick Achi procède ce samedi 22 janvier, à Tougbô (Téhini) au lancement de l’opération spéciale d’insertion des jeunes des zones frontalières du Nord
  • Situation humanitaire dans le nord-est: Le Gouvernement ivoirien soutient les populations de Tougbô à hauteur de plus de 50 millions de FCFA
  • SWEDD Côte d’Ivoire: Touré Lassina, Directeur de l'Evaluation et de la Cartographie de la Direction Générale de la Lutte contre la Pauvreté est le nouveau coordonnateur par intérim du Projet
  • Lutte contre la pauvreté: '' Les Filets Sociaux Productifs ne sont pas une charité, mais favorisent l’autonomisation des ménages les plus vulnérables'‘ (Koné Kipeya, Coordonnateur du projet)
Actualités

Filets Sociaux Productifs : Plus de 3 000 bénéficiaires du Grand Abidjan manifestent leur reconnaissance au Gouvernement

09 Décembre 2021
  

Issus de toutes les communes du District Autonome d’Abidjan et localités environnantes, plus de 3000 bénéficiaires du Projet Filets Sociaux Productifs ont traduit leur reconnaissance au Gouvernement pour avoir perçu pendant 3 ans, des allocations trimestrielles pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Elles l’ont exprimé le jeudi 09 décembre, à Koumassi, à l’occasion de la cérémonie de valorisation des acquis et de partages d’expérience du projet en présence de la Ministre Myss Belmonde Dogo.

Mariam est mère d’un enfant drépanocytaire qui nécessite une prise en charge médicale à vie. Avec ses faibles revenus, elle avait perdu tout espoir de voir son fils atteindre l’âge adulte jusqu’à la venue des travailleurs des filets sociaux, il y’a trois ans. Mariam a été enregistrée au projet et a reçu régulièrement ses allocations trimestrielles. « J’ai agrandi mon commerce et mon fils va beaucoup mieux parce que je l’emmène voir le médecin très souvent où il est bien suivi. Le projet des filets sociaux est une réalité. Et vraiment ça changé la vie de ma famille. Il y’a un Gouvernement pour les pauvres » avait soutenu cette bénéficiaire venue d’Abobo PK18.

A sa suite, Kamenan Bendé Annick, titulaire du Brevet de Technicien Supérieur a témoigné elle aussi des bienfaits des Filets Sociaux Productifs dans son quotidien. « Lorsque j’ai reçu les deux premiers versements, l’idée m’est venue de développer une activité de vente de poisson braisé avec mes petites sœurs, histoire d’être autonome sur le plan financier et d’assurer certaines charges fixes, telles que le loyer et ma scolarité ». A l’endroit du Gouvernement, Annick a tout d’abord exprimé ses remerciements pour la mise en place de ce projet et a souhaité sa pérennisation afin de faire bénéficier d’autres familles en détresse.  Elle a ensuite salué l’accompagnement des Consultants Agents Communautaires et travailleurs sociaux sur la gestion du budget familial et des techniques d’épargne.  

Lire Aussi : Lutte contre la pauvreté : Une nouvelle stratégie de ciblage de l’extrême pauvreté en cours d’élaboration

 L’objectif des Filets Sociaux est de faire sortir des ménages du cercle de la pauvreté, à travers des activités génératrices de revenu. A la sortie du projet, ces bénéficiaires sont appelés à booster leurs activités en se constituant en groupement à travers les Associations Villageoises d’épargnes et de Crédits (AVEC). Cette initiative consiste à réunir de l’argent et d’accorder des crédits remboursables pour la création ou le développement d’une activité génératrice de revenu.

Kouassi Koffi Alfred, travailleur social, a salué les AVEC pour ce qu’elles apportent aux bénéficiaires du projet Filets Sociaux Productifs. Il a appelé les autorités compétentes à faire en sorte que ces initiatives locales soient instituées dans toutes les localités pour favoriser davantage l’autonomisation des personnes en situation de vulnérabilité. 

Toutes les bénéficiaires à tour de rôle ont rassuré le gouvernement que tous les fonds alloués dans le cadre des Filets Sociaux ont été utilisés à bon escient. D’où la satisfaction de la Ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté. « Avec peu de moyens on peut changer sa vie, vous l’avez si bien compris que déjà, dès les premiers versements de 36 000 FCFA, la majorité d’entre vous a commencé à mettre en place des AGR qui se comportent très bien aujourd’hui et vous permettent de faire face à vos charges familiales comme vous l’avez si bien mentionné dans les témoignages. »

Lire Aussi : Lutte contre la pauvreté : le projet filets sociaux productifs redonne de la dignité aux bénéficiaires

Myss Belmonde Dogo a transmis les félicitations du Chef de l’Etat Alassane Ouattara qui fait de la réduction de la Pauvreté son cheval de bataille. « Le Président Alassane Ouattara est surtout fier de vous parce que vous avez fait confiance à ce projet en acceptant de vous inscrire. Mais mieux, vous avez eu confiance en vous-même ; pour avoir refusé de laisser la pauvreté prendre le dessus. Vous avez pour beaucoup d’entre vous, démontrez qu’avec peu de moyens, on peut changer sa vie. » a-t-elle poursuivi.

Aussi a-t-elle réitéré aux bénéficiaires entreprenants d’Abidjan de se constituer en groupement, comme c’est le cas en zone rurale, à travers les Associations Villageaoises d’Epargnes et de Crédits (AVEC). Cette initiative locale, mise en place par les bénéficiaires de Kondoukro, (Sous-Préfecture de Djébounoua) a permis de réunir un montant d’épargne de plus de 2 millions de FCFA.

Lire Aussi : Filets sociaux productifs : Belmonde Dogo visite les bénéficiaires des communes de Koumassi et Port-Bouët

Certes le projet Filets Sociaux Productifs permet de changer les conditions de vie des populations, mais il s’étend à d’autres avantages sociaux notamment l’accès aux soins gratuits. C’est pourquoi Adama Kamara, Ministre de l’emploi et de la Protection sociale a indiqué que le Chef de l’Etat Alassane Ouattara a mis en place un Régime d’assistance Médicale de la couverture maladie universelle. L’idée est de permettre aux bénéficiaires de ce projet d’accéder gratuitement aux soins.

Pour ce faire, 19 véhicules d’une valeur de 318 millions de Francs CFA ont été mis à la disposition des Directions régionales de la Solidarité et de la Protection sociale pour renforcer les capacités d’intervention des agents d’encadrement auprès des bénéficiaires du projet.

Notons que ce sont plus de 3 000 femmes en situation de pauvreté et d’extrême pauvreté qui ont bénéficié pendant 3 ans des Filets Sociaux dans le Grand-Abidjan. Après leur sortie de cette phase de ce projet gouvernemental, elles laissent la place à d’autres ménages ayant les mêmes critères de pauvreté de faire leur entrée.


Galerie associée

Inscription à la newsletter

Chaque mois, retrouvez toute l’actualité du Ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté.

Haut