Flash Infos
  • Dimanche de la Solidarité: La Ministre Belmonde Dogo en compagnie de son collègue Souleymane Diarrassouba a apporté l'assistance du Gouvernement à 6 familles vulnérables dans plusieurs quartiers de Yamoussoukro.
  • DIMANCHE DE LA SOLIDARITÉ: A Yamoussoukro, 06 familles vulnérables bénéficient du soutien de l'Etat ivoirien à travers des dons en vivres, en non vivres et en numéraire.
  • Accident de Circulation: Aux côtés du Premier Ministre Patrick Achi, la Ministre Myss Belmonde DOGO et des membres du Gouvernement se sont rendus à Attiekoi pour présenter la compassion du Chef de l'Etat aux parents des victimes décédées dans l'accident survenu le 1er août sur la route d'Alépé.
  • Accident de Circulation: Face à ces drames, la Ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté présente ses condoléances aux familles des personnes et souhaite un prompt rétablissement aux victimes blessées. (OSCS et GSPM)
  • Accident de Circulation: Deux accidents de circulation survenus ce lundi 1er août dans les sous-préfectures de Kononfla (Sinfra) et de Brofodoumé (Route d'Alépé), dont des cas graves évacués dans des centres hospitaliers.
  • Traite des personnes: La célébration officielle de la Journée Mondiale de la Lutte contre la Traite des Personnes se tiendra le samedi 30 juillet 2022 à Daloa.
Actualités

Lutte contre la pauvreté : la Ministre de la Solidarité évalue l’impact des filets sociaux sur les ménages du District d’Abidjan

17 Juin 2022
  

Myss Belmonde Dogo, Ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté a rendu visite aux bénéficiaires des filets sociaux et des associations d'épargne et de crédit (AVEC) d’Anyama, Abobo et Adjamé-Bracodi, le jeudi 16 juin 2022. Cette visite de terrain avait pour objectif principal l’évaluation de l’impact des filets sociaux sur les ménages attributaires de ces allocations trimestrielles de 36 000 F CFA. Mais également, faciliter les échanges et retours d’expériences entre le Gouvernement et les communautés bénéficiaires de ce projet.

"Le projet des filets sociaux permet de sortir les ménages vulnérables de la précarité mais aussi, il renforce les liens sociaux", a déclaré la Ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté au terme de sa randonnée auprès des bénéficiaires des filets sociaux, formés à la gestion de "la petite économie" par les travailleurs communautaires.

Une randonnée qui a débuté sous une pluie battante qui s’est abattue sur le District d’Abidjan depuis la nuit du mercredi 15 juin, par le quartier Zossonkoi d’Anyama dans les locaux d’une association d’épargne et de crédit.

 Dénommée "groupe Dynamique", cette AVEC compte 30 membres dont 02 non bénéficiaires qui sont devenus "rescapés" de la vie selon leurs propres dires et des gestionnaires d’un micro-crédit à l’échelle villageoise ou de quartier. Plusieurs membres ont reçu des prêts qui leur ont permis de sortir de la situation de précarité dans laquelle, ils se trouvaient.

"Lorsque j’ai reçu l’argent, l’idée m’est venue de développer une activité de vente de pâtes d’arachide pour me rendre plus autonome sur le plan financier et d’assurer mes charges familiales. L’AVEC a changé ma vie, je m’en sors très bien et je remercie le Gouvernement", a déclaré Achi Odile, membre de l’association d’épargne et de crédit "Dynamique".

Au regard de leur volonté de se prendre en charge ainsi que leurs familles respectives, et pour les encourager, Myss Belmonde Dogo a remis une enveloppe de 400.000 FCFA et des vivres à l’AVEC de Anyama Zossonkoi.

La deuxième étape de la visite de la Ministre de la Solidarité a été le sous-quartier Abobo PK18. La ministre a échangé avec quelques bénéficiaires des filets sociaux qui étaient toutes des femmes. Diarrassouba Fatoumata est l’une d’entre elles.

Mère de 05 enfants dont le dernier a 02 mois, cette femme a pu mettre sur pied, un commerce de produits cosmétiques avec les 36.000 FCFA qu’elle perçoit par trimestre du Gouvernement dans le cadre de projet filets sociaux.

Très émue de la visite de la Ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Diarrassouba Fatoumata n’a pas manqué de la remercier tout comme le Gouvernement et surtout le Président de la République dont le programme de société prend en compte les pauvres. "Depuis 02 ans que je suis éligible à cette aide du Gouvernement, j’arrive à m’occuper de ma famille", a-t-elle précisé.

C’est dans une liesse populaire ponctuée de chants et danses que la délégation que conduisait Myss Belmonde Dogo a été reçue au foyer des jeunes d’Adjamé-Bracodi, point de chute de cette visite de terrain.

Après le mot de bienvenue du Conseil municipal d’Adjamé, prononcé par le 5e adjoint au maire, les quatre groupes de femmes composés de 30 membres chacun, bénéficiaires des filets sociaux et faisant partie des associations d'épargne et de crédit (AVEC) de ce sous-quartier, ont défilé pour témoigner leur reconnaissance à leur illustre hôte du jour ainsi qu’au Premier ministre Patrick Achi et à son excellence Alassane Ouattara, Chef de l’Etat. 

"Je suis une veuve avec six enfants. Je ne connaissais pas les filets sociaux", a expliqué Gaoudi Odile. Elle a bénéficié d’un prêt de l’association d’épargne et de crédit de son quartier et selon elle, elle a pu monter une activité génératrice de revenus. Ce qui leur permet de s’"occuper décemment de sa progéniture", a-t-elle précisé

Pour Belmonde Dogo, "le bilan est positif. Les bénéficiaires viennent de nous démontrer que le gouvernement n’a pas eu tort d’introduire les filets sociaux en Côte d’Ivoire", avant d’ajouter avec une pointe de satisfaction et de réjouissance dans la voix "ce projet n’est pas un programme vide. Il permet aux ménages vulnérables de sortir de la précarité. Cela impacte véritablement la vie des ménages".

La ministre de la solidarité n’a pas manqué également de saluer la mise en place des Associations villageoises d’épargnes et de crédits (AVEC) dans les 31 régions que compte la Côte d’Ivoire.

Pour la Ministre, les filets sociaux productifs participent à l’autonomisation de la femme. Ils contribuent également au renforcement de la cohésion sociale et au développement de la Côte d’Ivoire. "Ces structures sont importantes en ce qu’elles constituent un levier d’inclusion économique et sociale tout en renforçant les liens de solidarité entre les bénéficiaires", a-t-elle révélé avant de conclure :  "nous avons 311 AVEC. Pour l’année 2022, le Gouvernement nous a fixé le cap de 800 AVEC, donc nous allons nous y mettre. Bientôt, nous aurons des AVEC dans La Mé".

Belmonde DOGO a surtout marqué sa satisfaction devant la volonté de "ces braves femmes" d’Adjamé-Bracodi avant de les féliciter. "Avec 36 000 FCFA par trimestre, elles réussissent à exercer des activités génératrices de revenus (AGR) et à épargner", a-t-elle souligné avant de lancer à leur endroit "je suis fière de vous".

Pour rappel, ce sont 277.000 ménages qui bénéficient des filets sociaux. Chaque bénéficiaire perçoit 36.000 FCFA par trimestre pendant trois ans. "Le choix des bénéficiaires relève des autorités locales et des communautés concernées", a tenu à préciser la Ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Dogo.  


Galerie associée

Inscription à la newsletter

Chaque mois, retrouvez toute l’actualité du Ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté.

Haut