Flash Infos
  • Cohésion Nationale: Les populations de Séguélon exhortées à prioriser leurs valeurs traditionnelles dans la résolution pacifique des conflits
  • Cohésion Nationale: Les acteurs et leaders sociaux de Seguelon renforcent leurs capacités sur les méthodes de prévention et de gestion pacifique de conflits du 16 au 18 juillet 2024
  • Solidarité / Intempéries dans le nord: Plus de 1300 ménages sinistrés reçoivent l'appui du Gouvernement
  • Conflit intercommunautaire à Doké (Bloléquin): Les populations participent à un dialogue intercommunautaire du 08 au 09 juillet pour le retour du vivre ensemble
  • Intempéries dans la région de l'Iffou: 202 ménages sinistrés heureux du geste du Gouvernement
  • Solidarité: La Ministre Belmonde DOGO vole au secours des 133 familles sinistrées par des Inondations à San Pedro
Actualités

Lutte contre l’extrême pauvreté : L’impact des Filets sociaux productifs sur le niveau de vie des bénéficiaires jugé positif

01 Juillet 2024
  

La Ministre de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté Myss Belmonde DOGO s’est félicitée des acquis du programme des Filets Sociaux Productifs tant au plan quantitatif que qualitatif sur le niveau de vie des ménages bénéficiaires. C’était ce lundi 01 juillet à Abidjan, à l’occasion d’un atelier de restitution des résultats des études d’évaluation d’impact des transferts monétaires et des effets des mesures d’inclusion économique dudit programme. Étude réalisée par l’Ecole Nationale des Statistiques et d’Economie Appliquée (ENSEA).

Les transferts monétaires à l’endroit des ménages ont-ils eu des effets sur leurs conditions de vie, leurs habitudes de consommation et leur éducation ? Les mesures d’inclusion économique et d’accompagnement répondent-elles aux aspirations et besoins des ménages ? Telles sont entre autres quelques préoccupations qui ont suscité une telle étude afin d’évaluer le programme des filets sociaux depuis sa mise en œuvre.

La première étude d’évaluation portant sur l’impact des transferts monétaires sur les ménages bénéficiaires a montré des points positifs. La consommation alimentaire, l’adéquation de l’alimentation, l’impact sur les dépenses de santé, d’éducation et la possession d’acte de naissance chez les enfants sont les indicateurs sur lesquels l’enquête a été menée.

Selon les experts de l’ENSEA, il ressort que plus de 70?s ménages enquêtés ressentent les effets positifs des transferts monétaires sur leur quotidien.

En ce qui concerne l’étude sur les effets d’inclusion socio-économique sur les ménages bénéficiaires, l’évaluation s’est faite au niveau de la formation en compétences de vie et la gestion du budget familial, l’accompagnement à la mise en oeuvre des Associations de Valorisation de l’Entraide communautaire (AVEC), l’appui au renforcement des Activités Génératrices de Revenus (AGR) et l’accès aux services sociaux de base.

Lire Aussi : Lutte contre la pauvreté : les populations du Gbêkê appelées à intégrer les AVEC

L’enquête administrée sur la base de ces indicateurs à l’endroit de plus de 300 groupes de ménages bénéficiaires a démontré une amélioration dans leurs attitudes et comportements. Sur cet axe d’étude, les effets positifs se sont faits ressentir sur la mise en œuvre des AVEC en milieu rural et urbain en l’occurrence le renforcement des liens de solidarité et de cohésion entre les différentes communautés. 

Au vu de ces résultats, l’on peut conclure que les filets sociaux productifs ont systématiquement transformé les conditions de vie des ménages cibles. Ce qui réjouit la Ministre Belmonde DOGO tout en félicitant l’ENSEA pour la conduite de cette étude. « Pour les autres phases, il y a certainement d’importants défis qui seront adressés et je sais pouvoir compter avec la collaboration de tous afin qu’ensemble, nous renforçons les impacts de cette opération d’envergure nationale qu’est le programme des filets sociaux. » ajoute-t-elle.

Aux participants de cet atelier, la Ministre en charge de la lutte contre la pauvreté demande d’être des relais pour une meilleure connaissance de cette initiative gouvernementale auprès des populations. « Votre intérêt et vos contributions à l’amélioration de cet ambitieux programme nous amène à vous considérer désormais comme des ambassadeurs pertinents pour porter une information complète à nos concitoyens. La solidarité que les filets sociaux valorise a besoin du rôle complémentaire de chacun et de tous afin que nous restions positifs quand il s’agit d’accompagner l’efficacité des actions de solidarité. » Conclu la Ministre Belmonde DOGO.

De 2017 à 2024, 402.000 ménages ont bénéficié des transferts monétaires d’un montant de 120,5 Milliards de FCFA. Sur l’ensemble des 31 régions de la Côte d’Ivoire, 3671 villages et 108 communes et chefs-lieux de départements sont couverts par le programme des filets sociaux  productifs.


Galerie associée

Inscription à la newsletter

Chaque mois, retrouvez toute l’actualité du Ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté.

Haut