Flash Infos
  • Saison des pluies: Après tout sinistre majeur lié aux pluies, les populations sont priées de nous contacter aux numéros suivants : 05 64 25 73 85 - 05 76 90 87 13 - 07 88 47 46 03 - 07 48 12 74 27 (OSCS)
  • Saison des pluies: La Ministre Belmonde DOGO a visité les familles des 04 victtimes décédées à Bingerville suite aux fortes pluies des 13 et 14 juin pour apporter le réconfort et le solidarité de l'Etat.
  • Action Humanitaire / Gestion des catastrophes: Le plan de contingences humanitaires multirisques présenté au corps préfectoral ce jeudi 20 juin 2024 à Yamoussoukro
  • Saison des pluies: Suite aux récentes pluies qui se sont abattues jeudi et vendredi derniers dans le district d'Abidjan, 06 corps non identifiés sont à la morgue SIPOFU de Yopougon. Il est demandé aux parents qui sont à la recherche d'un des leurs de s'y rendre pour vérification.
  • Saison des pluies: Face à cette situation dramatique, la Ministre de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté présente ses condoléances aux familles des personnes endeuillées et un prompt rétablissement aux blessés
  • Saison des pluies: Suite aux récentes pluies qui se sont abattues les jeudi et vendredi derniers sur le sud du pays, le District d'Abidjan dénombre 39 victimes, dont 21 personnes décédées identifiées, 06 décédées non identifiées et 07 blessés (Bilan provisoire au soir du mardi 18 juin 2024)
Actualités

La Ministre Belmonde DOGO juge satisfaisant le bilan de la première phase du Projet d’appui à la Lutte contre la Traite des Personnes

21 Mai 2024
  

Après 05 années de mise en œuvre, le Projet d’Appui à la Lutte contre la Traite des Personnes dans les pays du Golfe de Guinée (ALTP) tire à sa fin cette année. Avec ses partenaires financiers et techniques et les pays impliqués, la Ministre de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté Myss Belmonde DOGO a procédé au cours d’un atelier ce mardi 21 mai à Cocody, au lancement des travaux de clôture de la 1 ère phase dudit projet. Activité au cours de laquelle, elle juge satisfaisant l’ensemble des activités menées en faveur des victimes de traite par ledit projet et sollicite le lancement d’une seconde phase.

C’est la fin de la première phase du projet, mais la lutte contre la traite des personnes reste encore un défi pour les pays du Golfe de Guinée. Pendant les 05 dernières années, tous les pays concernés dont la Côte d’Ivoire ont bénéficié d’un financement de l’Union Européenne et d’un accompagnement technique de l’Expertise France pour faire face au phénomène.

Considérée comme un pays d’immigration et d’émigration, la Côte d’Ivoire s’est dotée d’un arsenal juridique et technique notamment l’adoption du mécanisme de référencement et de procédure de prise en charge des victimes et l’installation des 06 cellules régionales sans oublier la formation des acteurs dans la chaine de prise en charge des victimes de traite.

Au vu de ces avancées notables, la Ministre de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde DOGO souligne que les efforts ont été bénéfiques pour les populations surtout les victimes « Je reste persuadé de la conjugaison de nos efforts de réussir le pari d’éradiquer ce crime audacieux sur toutes ces formes et les détracteurs de vie » Indique-t-elle.

Poursuivant la Ministre fait savoir que « Cet atelier de clôture de la 1 ère phase du projet ALTP permettra d’évaluer les acquis et les avancées de la lutte. (...) Je saisis l’occasion pour demander au nom des pays ici présents une seconde phase du projet, vu son caractère transnational afin de renforcer la lutte ».

Pour elle, cette seconde phase du projet d’Appui à la Lutte contre la Traite des Personnes dans les pays du Golfe de Guinée (ALTP) permettra de mettre l’accent sur la sensibilisation mais également mieux prendre en compte l’insertion socio professionnelle des victimes.

Ce projet régional bénéficie depuis 2019 de l’appui technique d’Expertise France dans sa mise en œuvre dans les 06 pays, dont la Responsable du Pôle Migration, genre et Droits humains à Expertise France Sandra PERROT, s’est félicitée d’un bilan satisfaisant de cette phase avec 3.549 victimes de traite identifiés, pris en charge et orientés dans les services d’assistance appropriés. Parmi elles, il est dénombré 67?femmes. Aussi, 1.530 acteurs de la chaîne pénale et 1.048 fonctionnaires des forces de sécurité intérieure ont vu leurs capacités renforcées. Par ailleurs, pour elle « Il est nécessaire de continuer les efforts nationaux pour doter les pays du Golfe de Guinée de dispositifs et de ressources de lutte contre la traite des personnes et surtout mettre l’accent sur la coopération régionale ».

Le projet d’appui à la lutte contre la traite des personnes a bénéficié d’un financement de l’Union européenne et de la France,  d’environs 12 milliards de FCFA. Il comprend quatre axes, à savoir l’appui à la gouvernance de la traite, l’application des lois, la protection des victimes et la coopération régionale.


Galerie associée

Inscription à la newsletter

Chaque mois, retrouvez toute l’actualité du Ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté.

Haut